Journal d'un vélomobiliste

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 13 janvier 2012

Les jambes, ca s'use si l'on ne s'en sert pas

Stee a passé toutes ses journées, depuis le début de l'année, sur le parking du boulot; ce score de 100% de vélotaf sera-t-il maintenu pour le futur? Pas tout à fait certain.

Par ailleurs, profitant d'une sortie des vélos droits ce midi, nous avons essayé de les accompagner.

Outre que Stee est aérodynamiquement inférieur à Quest, il semblerait également que je n'avais pas les jambes pour suivre efficacement, résultat j'ai terminé l'expérience et suis rentré par la forêt de Rennes, fort calme sous le soleil de janvier.

Au total, une sortie tout de même très agréable (47km).

dimanche 8 janvier 2012

Quel taux de TVA pour la galette-saucisse?

Depuis que je suis arrivé en (Haute-) Bretagne, il y a de cela 4 ans, j'ai découvert, et me suis habitué à certaines coutumes locales.

L'une d'elles consiste à consommer, lors de fêtes ou autres événements extérieurs, la galette saucisse.

Cette introduction faite, un petit rappel pour les lecteurs ne résidant pas en France: notre gouvernement a décidé in extremis d'une augmentation de TVA pour 2012 (texte voté au parlement le 29 décembre pour une application au 1 janvier).

Pour ceux qui ne se seraient pas livré à l'exercice à la veille de nouvel an, et veulent voir à quoi ressemble le "code source" de ce genre de mesure, n’hésitez pas à parcourir le texte en question (articles 13 et suivants de la loi 2011-1978).

Si ça n'est pas parfaitement limpide en l'état, peut-être parce qu’il faut avoir la version existante et la modifier au fur et à mesure pour s'en faire une version nouvelle consolidée avant que ça ne devienne lisible, ne désespérez pas, la version consolidée est aussi disponible (euh en fait, au 8 janvier la mise à jour est en cours; par exemple à l'article 279 il y a encore l'ancien taux).

Mieux, n'est-ce pas?

Bon alors, la galette-saucisse, TVA 5.5% ou 7%?

Dans le soucis d'éclairer un peu plus les choses, la direction générale des finances publiques vient de produire des instructions. Si c'est (enfin) plutôt lisible par le quidam, l'impression qui ressort est celle d'une complexité infernale.

Quelques exemples de la vie courante me viennent à l'esprit:

  • un morceau de pain jeté à un canard est incontestablement destiné à l'alimentation animale (article 278 bis, 4°) donc taux applicable 7%, s'il provient d'une baguette frappée au taux de 5.5%, est-on fraudeur à la TVA?
  • quel taux pour une boite de (n'importe quelle boisson non alcoolisée)? Le point 51, page 12 des instructions en question, indique clairement que ce ne sont pas des ventes à emporter (donc 5.5%), cependant le point 55, page suivante, parle lui de 7% pour les "distributeurs automatiques de boissons et de produits alimentaires". Et si l'achat a lieu dans une épicerie automatique?
  • enfin, puisque c'est l'essence de la galette-saucisse que la première soit froide, la note 6 en bas de la page 11 (point 47) n'implique-t-elle pas que le taux de 5.5% devrait s'appliquer à la galette? Tout au moins tant que celle-ci n'entoure pas la saucisse, moment à partir duquel il est probable qu'elle ne soit plus nature... et commence à chauffer.

Moralité, il est plus économique d'enrouler soi-même la galette autour de la saucisse.

dimanche 1 janvier 2012

Seasons's greetings

Stee me souffle qu'il est temps de vous transmettre nos meilleurs voeux.

Nous espérons que 2012 vous apportera le plaisir des rencontres, des balades et des découvertes que le vélo (-mobile) suscite.

A très bientôt sur les routes et les chemins!

Season's greetings to all readers of this blog. May the new year bring you all the pleasures, encounters and discoveries riding can cause.

See you soon on roads and paths!


mercredi 14 décembre 2011

Un véhicule peut en cacher un autre

Profitant d'une place libre à coté d'un cabriolet MX-5 sur le parking, Stee a posé pour une rapide photo:

Aucun trucage, mais l'objectif du téléphone est un grand angle, donc j'étais proche des sujets, ce qui explique que Stee (2m65) ne semble pas significativement plus court que la voiture (3m95).

Alors, le vélomobile, visible ou invisible?

jeudi 1 décembre 2011

100

Il semblerait bien que ce mois-ci, le nombre de vélomobiles en France ait atteint la centaine.

Si ce nombre est sujet à caution dans l'absolu (rien que définir la limite entre tricycle et VM n'est pas simple, et certains nous sont sans doute inconnus), il ne fait aucun doute qu'il a fortement augmenté ces 12 derniers mois.

Je vois à cela plusieurs causes.

La toute première est que l'un des fabricants majeurs (velomobiel.nl) est passé d'une liste d'attente de 2-3 ans à des délais de quelques mois, voire même semaines selon ce que l'on demande (l'attente est déjà bien assez longue comme ça).

La seconde est qu'il est maintenant possible, grâce au super boulot de Joël (Cycles JV), de voir la quasi-totalité de l'offre en vélomobiles en un même lieu, de les essayer, et d'être livré plutôt que de devoir aller le chercher aux Pays-Bas en train et revenir à vélo (c'est moins écologique pour sûr, mais tellement plus pratique).

Enfin, le dernier est un effet purement mécanique: vu le très faible nombre de vélomobiles, à ce jour la plupart de nos concitoyens n'en ont jamais vu. Cependant, plus notre nombre augmente, plus la probabilité qu'ils découvrent nos véhicules s’accroît. Ensuite, l'idée de se déplacer différemment doit faire son chemin dans la tête des plus motivés... et voilà.

Combien serons-nous l'an prochain? 130? 150?

dimanche 20 novembre 2011

Atterrissage de soucoupes au cap d'Erquy

Les visiteurs du cap d'Erquy, dans les côtes d'Armor, ont vu atterrir / débarquer 3 soucoupes roulantes:

On ne passe pas plus inaperçu à 3 que tout seul, bien au contraire ;-)

(dans le détail, de droite à gauche, Quest 558, Strada 92 et Quest 559 -carbon-)

lundi 14 novembre 2011

Les températures baissent...

... c'est le moment de rouler à vélomobile, confortablement abrité du vent à l'intérieur.

Selon la température, l'humidité et quelques autres paramètres, j'utilise un bandeau protégeant les oreilles, un tour de cou, la mousse du cockpit... J'avais prévu un passe-montagne mais le printemps est arrivé tellement vite que je ne l'ai pas encore testé.

Pour l'habillement du reste du corps, il faut pouvoir moduler rapidement: le temps de détacher le vélomobile sur un parking balayé par le vent, une polaire n'est pas de trop; par contre une fois en route il faut pouvoir l'enlever. Pour ne pas devoir me livrer à des contorsions, je l'enfile "devant derrière", sans la fermer. Il est ensuite facile d'enlever une manche puis l'autre et enfin de la poser à coté de soi sans même devoir stopper.

Je ne me souviens plus du moment auquel j'ai commencé à rouler en short, mais je sais que les pantalons me gênent pour pédaler. Avec des leg warmers ça devrait être bien pour une bonne partie de l'hiver.

Par contre, le souvenir d'une rando VTT sur les hauteurs cantaliennes où nous avions dû affronter grésil, vent et chaîne coincée dans une tenue adaptée au mois de juillet qu'indiquait le calendrier m'incite à conseiller à tous de transporter dans le vélomobile de quoi faire de la mécanique sans geler sur place. Des vêtements chauds et imperméables ainsi que des gants me semblent le minimum. J'avais considéré laisser mes habits de travail au bureau, mais au début de l'année, j'ai préféré les avoir avec moi tout le temps pour cette raison. A priori je vais procéder de même cet automne.

Bonnes balades!

vendredi 11 novembre 2011

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'URL de ce blog...

... sans évidement jamais oser le demander.

En début d'année, alors que ma transformation de lourdomobiliste ((c) Fabien) ;-) en vélomobiliste approchait, la question revenait sans cesse dans ma tête: relater mes expériences dans un blog? En serais-je capable? Comment faire, et pourquoi? Ce dernier point est le plus simple: nombreux sont ceux qui n'ont jamais même pris place dans un vélomobile, plus rares encore sont ceux qui ont eu l'occasion de vivre au quotidien les joies (et les tracas) qui vont avec. Comment faire, c'est surtout une histoire de plomberie; cote capacité par contre, ça promettait d'être plus difficile, l'absence d'interlocuteur rendant l'exercice plus compliqué qu'une simple discussion. Je ne peux d'ailleurs pas vraiment dire avoir réussi en la matière, nombre de mes récits arrivant soit fort tard, soit même jamais.

Quest étant arrivé dans ma vie sur ces entrefaites, la décision devenait urgente: à quoi bon raconter ma découverte de ce moyen de transport dans 10 ans, lorsque La Janais sera reconvertie en production de voitures à pédales? C'était maintenant ou jamais, aussi je tordais le bras à ma discrétion habituelle et passais au choix du nom. Faute de l'idée du siècle, "Journal d'un vélomobiliste" ferait l'affaire. Restait donc le nom de domaine ("sleibt.eu"); la première partie était toute naturelle, en effet depuis la fin du dernier millénaire, c'est mon identité "sur les réseaux", un personnage tellement peu virtuel que nombreux sont ceux qui l'ont rencontré en chair et en os au fil du temps. Puisqu'il ne s'agissait pas de parler de vélomobile, mais de mes expériences en vélomobile, il me semblait tout indiqué de le mettre à contribution.

Il n'y avait donc plus qu'à choisir quelle extension utiliser. Entre les extensions absolument pas prévues pour des individus (en particulier dans les procédures de résolutions de conflits) et celles qui ne m'attirent pas, il ne restait au final que ".fr" et ".eu" en lice. S'il est indéniable que mes origines sont Françaises, je me sens pourtant bien plus Européen. Peut-être est-ce d'avoir longtemps vécu dans une région où la folie des nationalismes a laissé de nombreuses cicatrices. Ou encore les souvenirs de rencontres lors d'échanges Erasmus quand j'étais étudiant. Cependant, pourquoi s’arrêter en si bon chemin? "Citoyen du monde", ça serait parfait... mais il n'y a pas l'air d'y avoir d'extension pour cela. Va pour .eu, alors.

mercredi 19 octobre 2011

Matin, midi et soir

Il n'y a pas que le vélo dans la vie, mais également la photo (celles et ceux qui suivent ont aussi vu ces derniers temps pas mal de photos de vélos, cf rubrique "pages", à droite).

Et la photo peut aussi célébrer ce qui fait avancer le vélo, la cuisine.

Par contre je vous conseille de ne pas visiter ce blog si vous n'avez pas encore mangé.

Je crains que les propositions de la cantine soient moins appétissantes.

mercredi 28 septembre 2011

Quest et les vélos droits

Puisque tous les mercredis midi, un petit groupe de collègues va faire une sortie route, aujourd'hui nous nous sommes joints à eux.

Ils étaient une quinzaine, en vélo route droit.

Premier problème, on est pas vraiment à la même hauteur! La communication n'est pas idéale.

Second problème, je ne connaissais pas l'itinéraire, aussi j'ai peu ou prou été contraint de rester derrière.

Conséquence, j'ai attaqué la plupart des montées à quelque chose comme 35km/h. Autant dire que certaines ont été longues (surtout que euh... ils grimpent pas mal, du coup c'était frustrant de les voir mettre de l'écart sans rien pouvoir faire).

Troisième problème, c'est un itinéraire arrangé pour ne pas avoir trop de circulation, une suite de petites routes pas vraiment droites avec des intersections fréquentes, pour lesquelles il faut en général freiner, et donc relancer après.

Bref, j'ai été un peu à la ramasse, mais rien de grave. Et puis ça fait un bon exercice, à défaut d'une moyenne impressionnante. In finé, 43km a 31 de moyenne, vu le terrain ça ne me semble pas si mal.

Et ce soir au retour, ça tournait un peu moins tout seul. Bizarre :-)

PS: pas de photos, je n'ai pas eu le temps de m'occuper de ce genre de choses cette fois-ci.

jeudi 22 septembre 2011

Questions et contact

Que faire quand on est tombé sur ce blog par le hasard d'un moteur de recherche et que l'on a plus de questions après l'avoir lu qu'avant?

On peut utiliser les commentaires pour demander plus d'explications.

On peut également visiter le forum du vélorizontal, qui rassemble un grand nombre de vélocouchistes et autres vélomobilistes francophones. Il y a là une mine d'informations (malheureusement légèrement compliquées à retrouver lorsqu'il s'agit d'anciens posts). Et quand bien même le sujet n'aurait pas encore été abordé, il serait étrange que quelqu'un n'ait pas un tuyau à proposer. La lecture est libre mais il faut s'inscrire (gratuitement) pour poster. Bonus, les rencontres sur un vélo se produisent fréquemment, la rubrique "Les activités du vélorizontal" en témoigne.

Pour les personnes qui s'intéressent au vélomobile sans encore trop bien savoir qu'en penser, c'est plus compliqué. Rencontrer un vélomobiliste peut aider à défricher les bases, mais présente un inconvénient lié au grand nombre de modèles existants, tous plus ou moins adaptés selon les besoins. Mon opinion sur certains modèles, à la lumière de mon usage, n'est pas directement transposable à autrui. Une façon de contourner cet obstacle (au moins quand on est dans le grand ouest) consiste à rendre visite à Joël, au Mans, qui dispose maintenant d'une bonne partie de l'offre existante. Il organise régulièrement des journées d'essai, pendant lesquelles il n'est jamais exclu de croiser aussi quelque utilisateur, pour discuter de la pratique de nos engins au quotidien.

Enfin pour les questions uniquement destinées à l'auteur de ce site, l'adresse e-mail de contact figure en bas des pages de ce blog; il convient évidement de remplacer [chez] par @.

dimanche 11 septembre 2011

Vélomobile à croquer

mercredi 7 septembre 2011

Rentrée

< ... deux cent trente sept, deux cent trente huit, deux cent trente neuf...

> Pfouuu ahhhh, pfouuu, tu m'as parlé?

< Non non, je m'occupe, c'est tout

> Tu fais quoi?

< ... deux cent cinquante trois -à compter les brins d'herbe sur le bas-coté de la route- deux cent cinquante six...

> Quand tu auras fini, on pourra peut-être rouler un petit peu?

< Comme si c'était de ma faute; si Môssieur voulait bien se donner la peine de pédaler, on risquerait moins de se faire dépasser par un escargot!

> Bon bon bon, on se calme. Oui la reprise est un peu dure, mais pourquoi te mets-tu dans cet état, Quest?

< Déjà je me suis ennuyé à mourir, pendant tes vacances...

> Je m'en doutais bien, et j'en suis désolé, mais comment voulais-tu que je fasse autrement? Tu sais bien que la voiture est trop petite pour t'emmener... et?

< Et... tu pourrais me dire qui c'est, ce "Performer"...

> ...

< ... avec qui tu as couché!

> Euh, on a juste roulé, tu veux faire quoi d'autre avec un vélo?

< Évidement. Roulé couché, c'est exactement ce que je dis

> Tu ne veux pas que je reste éternellement le gars qui dit "le vélomobile c'est super" mais qui arrive à peine à démarrer en vélo couché?

< Ça fait effectivement un peu bizarre. Et tu as pensé à moi?

> Bien sûr. La carte postale s'intitule "un vélo pour les grands"

< Il me plaît, ce vélo... mais ça n'a pas l'air bien solide, la roue arrière est mal en point

> Les outrages du temps... Ah mais en parlant de roues, voilà ce que j'ai oublié! Vérifier la pression de tes pneus!

Effectivement, ils étaient décidément mous au toucher. Après un bon coup de pompe, ils ont regagné la fermeté qui leur convient (légèrement moins sur l'arrière). Quest quand à lui a retrouvé son allant et n'a plus l'air de m'en vouloir.

C'est reparti pour une nouvelle saison!

dimanche 28 août 2011

Rencontre sur un parking

Le hasard fait bien les choses: j'ai croisé le (déjà fameux) Wav de David.

Vous devez me croire, il est a bord sur la photo ;-)

Je n'ai évidement pas essayé de rouler à ses cotés, puisque j'avais uniquement Incognito avec moi dans l'auto et que j'aurais donc été totalement ridicule, mais nous avons quand même bien discuté.

(oui, je sais la théorie du hasard est peu crédible, disons que c'était du hasard "aidé par GSM")

samedi 20 août 2011

Paris - Brest - Paris

Tout d'abord, pardonnez-moi de commencer ce post par un message personnel: cher homonyme adepte des montures spéciales (et changeantes jusqu'après la dernière minute), je vous ai dégoté celle-ci:

Le temps de le décrocher, d'huiler la chaine, de vérifier la pression de pneus et ce vélo est pret pour prendre le depart, dans la nuit de dimanche à lundi, de la (17ème) randonnée "Paris - Brest - Paris". Randonnée, mais pas forcément promenade de santé, puisqu'il s'agit de parcourir le trajet (1200km, la Bretagne est grande) en moins de 90h, arrêts inclus. Autant dire qu'en plus des problèmes propres à la gestion de l'effort et à l'alimentation sur une telle distance, la question du sommeil est primordiale. J'arrete là mes explications, avant que mon ignorance ne transparaisse trop, puisque j'ai décidé très tôt ce printemps, alors que j'étais encore très jeune vélomobiliste, que ce genre d'évènement n'était (en particulier sur cette question du sommeil) a priori pas pour moi.

Le rapport à ce blog provient des multiples façons de participer: la plupart des randonneurs (plusieurs milliers) roulent en vélo classique, d'autres (quelques centaines, dont une cinquantaine de francophones identifiés sur le forum du velorizontal) préférent, pour dormir mais également en route, la position allongée, et enfin un nombre se comptant peut-etre sur les doigts ont choisi de s'installer à bord de vélomobiles. Deux de ceux-ci ne sont pas tout à fait étrangers à ma conversion à la voiture à pédales: Ymte, créateur des Quests, et Dominique, par qui le virus fut contracté.

Bonne route à tous, quelque soit votre monture!

mardi 9 août 2011

Traversée de l'amérique à vélomobile

C'est un projet un peu fou, lancé l'an dernier par quelques vélomobilistes européens: traverser les Etats-unis d'une côte à l'autre, en vélomobile évidement. Une façon pour les pratiquants de notre moyen de transport favori du nouveau monde et de l'ancien de se rencontrer. Une façon également de montrer ce que le moteur humain et un véhicule efficace peuvent faire.

Si je suis un trop jeune vélomobiliste pour m'être lancé dans l'aventure au moment où il fallait s'engager, je suis néanmoins avec assiduité leur périple.

Partis de Portland, au voisinage du Pacifique, ils ont traversé les Montagnes Rocheuses sous la chaleur et sont maintenant dans les grandes plaines. Ils seront à Chicago la semaine prochaine, et à Washington point final de leur traversée le 24 août.

Pour en savoir plus sur "Roll over America",  ROAM, voir sur le site, pour le détail des participants (pas de français...) cette page, et des liens vers des blogs permettant de suivre presqu'en direct leur progression.

Je trouve particulièrement interessant de faire remarquer que si tous sont des cyclistes aguerris, habitués de longue date à concevoir leur vélo comme un moyen de transport et non uniquement un loisir dominical de la belle saison, il s'agit cependant de gens "normaux" par ailleurs; il n'est pas necessaire d'être un surhomme pour envisager des déplacements conséquents à la seule force musculaire.

Je leur souhaite bonne route, beaucoup de courage et de rencontres amicales sur leur trajet.

samedi 30 juillet 2011

Question entendue: "je ne suis pas fan des poignées tournantes"

De nombreux vélos couchés, et en particulier la quasi totalité des vélomobiles dotés d'un guidon central, utilisent des poignées tournantes (-autour du guidon) pour le changement des vitesses.

On est quelques uns à ne pas vraiment apprécier ce système, mais en fait rien n'oblige à s'y tenir; une des alternatives les plus sympathiques consiste à (faire) installer des manettes de bout de guidon (plus connues sous leur nom anglo-saxon "bar-ends"). C'est ce que j'ai demandé pour Quest. Il faut juste les positionner pour qu'ils ne touchent ni la coque à l'arrêt, ni les cuisses lors du pédalage, ce qui se fait en les inclinant un peu vers le haut:

Bonus, il existe un mode "sans indexation" qui permet de faire du changement de vitesses "à l'oreille".

samedi 23 juillet 2011

Notice to english-speaking readers (message pour les lecteurs anglophones)

Just had a look to the blog's statistics, and noticed some of you read these pages through automated translators.

Although these tools are much fun once in a while when you know both languages, and very useful in spite of all their limitations when you don't (I can't quite remember why I needed that much nl->en/fr translations last winter :-)), at least regarding english I might be able to do something a bit less... robotic.

So now is an appropriate time to voice your interest, either in the comments or through email (poster's name @sleibt.eu).

What I don't quite know yet is how best to do this. The easy fix is bi-lingual entries (hope Fabien has no patent on this ;-)), but I would prefer for the blog to just serve the english version when user's browser state the preferred language is en*. Not sure Gandi's installation of Dotclear can do this.

(Que les lecteurs francophones se rassurent, ce n'est pas parce que je propose aux anglophones de leur faire des traductions que la langue du blog va changer. On a besoin de contenu vélomobiliste en français.)

vendredi 22 juillet 2011

Ces derniers jours il a beaucoup plu

Circuler à vélo(-mobile) conduit en général à être plus attentif à notre environnement (dans le sens du mot anglais "surroundings", ce qui nous entoure, et non pas le sens vert).

C'est ainsi que j'ai remarqué ce tas de terre causé par des travaux de construction de murs de retenue en cours. Il y a une semaine il était plus long, depuis il est tombé quantité de pluie. Et aujourd'hui, la terre retrouve sa place, montrant cette coupe du tas de terre où l'on perçoit bien à quelle profondeur l'eau s'est inflitrée.

La couche ayant été mouillée ne fait qu'une vingtaine de cm. Il est vrai que c'était plus des pluies orageuses, intenses mais ruisselant que des pluies d'hiver au long cours, au potentiel mouillant nettement plus conséquent (y compris pour nous autres cyclistes ;-/).

(16km)

vendredi 15 juillet 2011

Tout est calme ce soir

Le soleil baisse, les vaches broutent (mais les champs sont maigres, bien qu'il ne fasse plus tout à fait aussi sec qu'au printemps), Quest roule un peu (il a passé 2500km aujourd'hui), et j'ai même retrouvé une connexion internet. C'était une belle soirée.

Ça serait encore mieux si j'avais envie de faire de plus grandes balades, si les *box étaient un peu moins buguées, si l'herbe était plus verte...

Bonnes vacances à certains, bon courage aux autres.

- page 3 de 6 -