La machine à café (elle n'est pas la seule) est pleine effervescence: "ils vont enlever les panneaux des radars", "les avertisseurs vont être interdits", "c'est impossible de respecter le XX km/h à cet endroit", je vous épargne la liste exhaustive sinon on va y passer la nuit. Bref, la fin du monde est proche.

Toujours prompt à chercher des solutions originales aux problèmes que l'on ne m'a pas posés, j'en ai trouvé une sous la forme de l'article R413-16 du code de la route:

Le fait pour tout conducteur d'un véhicule autre qu'un véhicule à
moteur de contrevenir aux dispositions du présent code relatives à la
vitesse maximale autorisée est puni de l'amende prévue pour les
contraventions de la deuxième classe.

Il se déduit donc que passer à 36 km/h devant les vaches ci-dessus coûte 22€ en vélo, contre 90€ et un point en voiture.

Mieux, la peine encourue reste la même à vélo quelque soit l'écart. Ainsi, alors qu'un conducteur étourdi passant par mégarde en ce même lieu à plus de 85 km/h (il y en a :-( ) risque 1500€ d'amende, 6 points, 3 ans de suspension, la confiscation du véhicule, le cycliste, lui, n'en sera toujours que de 22€. Pour expliquer que les bidons ne contiennent que de l'eau et que non, bien sûr, il n'y a pas de moteur, ça risque d'être légèrement plus compliqué :-).

Tout ceci n'est évidement que pures hypothèses, le respect de la loi ne pouvant être facultatif, optionnel ou "à la carte". Quest est d'ailleurs toujours particulièrement prudent, en particulier sur cette route. Il ne s'agirait pas que les vaches attrapent un torticolis en l'admirant!