Tout d'abord, pardonnez-moi de commencer ce post par un message personnel: cher homonyme adepte des montures spéciales (et changeantes jusqu'après la dernière minute), je vous ai dégoté celle-ci:

Le temps de le décrocher, d'huiler la chaine, de vérifier la pression de pneus et ce vélo est pret pour prendre le depart, dans la nuit de dimanche à lundi, de la (17ème) randonnée "Paris - Brest - Paris". Randonnée, mais pas forcément promenade de santé, puisqu'il s'agit de parcourir le trajet (1200km, la Bretagne est grande) en moins de 90h, arrêts inclus. Autant dire qu'en plus des problèmes propres à la gestion de l'effort et à l'alimentation sur une telle distance, la question du sommeil est primordiale. J'arrete là mes explications, avant que mon ignorance ne transparaisse trop, puisque j'ai décidé très tôt ce printemps, alors que j'étais encore très jeune vélomobiliste, que ce genre d'évènement n'était (en particulier sur cette question du sommeil) a priori pas pour moi.

Le rapport à ce blog provient des multiples façons de participer: la plupart des randonneurs (plusieurs milliers) roulent en vélo classique, d'autres (quelques centaines, dont une cinquantaine de francophones identifiés sur le forum du velorizontal) préférent, pour dormir mais également en route, la position allongée, et enfin un nombre se comptant peut-etre sur les doigts ont choisi de s'installer à bord de vélomobiles. Deux de ceux-ci ne sont pas tout à fait étrangers à ma conversion à la voiture à pédales: Ymte, créateur des Quests, et Dominique, par qui le virus fut contracté.

Bonne route à tous, quelque soit votre monture!