< ... deux cent trente sept, deux cent trente huit, deux cent trente neuf...

> Pfouuu ahhhh, pfouuu, tu m'as parlé?

< Non non, je m'occupe, c'est tout

> Tu fais quoi?

< ... deux cent cinquante trois -à compter les brins d'herbe sur le bas-coté de la route- deux cent cinquante six...

> Quand tu auras fini, on pourra peut-être rouler un petit peu?

< Comme si c'était de ma faute; si Môssieur voulait bien se donner la peine de pédaler, on risquerait moins de se faire dépasser par un escargot!

> Bon bon bon, on se calme. Oui la reprise est un peu dure, mais pourquoi te mets-tu dans cet état, Quest?

< Déjà je me suis ennuyé à mourir, pendant tes vacances...

> Je m'en doutais bien, et j'en suis désolé, mais comment voulais-tu que je fasse autrement? Tu sais bien que la voiture est trop petite pour t'emmener... et?

< Et... tu pourrais me dire qui c'est, ce "Performer"...

> ...

< ... avec qui tu as couché!

> Euh, on a juste roulé, tu veux faire quoi d'autre avec un vélo?

< Évidement. Roulé couché, c'est exactement ce que je dis

> Tu ne veux pas que je reste éternellement le gars qui dit "le vélomobile c'est super" mais qui arrive à peine à démarrer en vélo couché?

< Ça fait effectivement un peu bizarre. Et tu as pensé à moi?

> Bien sûr. La carte postale s'intitule "un vélo pour les grands"

< Il me plaît, ce vélo... mais ça n'a pas l'air bien solide, la roue arrière est mal en point

> Les outrages du temps... Ah mais en parlant de roues, voilà ce que j'ai oublié! Vérifier la pression de tes pneus!

Effectivement, ils étaient décidément mous au toucher. Après un bon coup de pompe, ils ont regagné la fermeté qui leur convient (légèrement moins sur l'arrière). Quest quand à lui a retrouvé son allant et n'a plus l'air de m'en vouloir.

C'est reparti pour une nouvelle saison!